Nous avons recueilli des informations prouvant le recours répété à des armes chimiques par le gouvernement soudanais contre des civils dont de très jeunes enfants. Enquête.

Nous avons auditionné 143 personnes en Serbie, en Hongrie et en Autriche, dont la majorité sont des réfugié-e-s et des migrant-e-s.

Alors que  le Président Obama quitte ses fonctions le 20 janvier prochain, nous lançons, avec d’autres organisations, une mobilisation mondiale pour demander la grâce présidentielle pour ce lanceur d’alerte.